Imprimer
Affichages : 46033

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le nombre de candidats au Capes externe, notamment en mathématiques, n'a jamais été aussi faible. En 2014 on compte par exemple 1,6 candidats par poste. Ce ratio était de 7,8 en 1999 !

=> Lire l'article complet avec toutes les statistiques de 1993 à 2014

Rapport du Jury du Capes de Mathématiques 2011 :  

La session 2011 des concours externes de recrutement d’enseignants a été marquée par la mise en œuvre des décrets du 28 juillet 2009 modifiant les conditions d’inscription.
Pour se présenter au CAPES, il faut désormais être titulaire d’un master ou d’un diplôme équivalent, ou
bien être inscrit en dernière année d’études en vue de l’obtention d’un tel diplôme (décret 2009-915 du 28 juillet 2009, MENH0910221D, arrêté du 31 décembre 2009, MENH0931169A) : ces nouvelles dispositions ont provoqué pour cette session une baisse mécanique du nombre d’inscrits.
Avec moins de la moitié de l’effectif de l’année précédente, le CAPES externe de Mathématiques a atteint un ratio candidats / postes particulièrement faible : 1,4.
Compte tenu de cette situation inédite et des besoins des académies en enseignants titulaires, le concours 2011 a été exceptionnellement ouvert, puisque 45% des candidats présents à l’écrit ont été admis.

Rapport du Jury du Capes de Mathématiques 2012

Malgré une légère hausse du nombre de présents aux épreuves écrites (179 de plus qu’en 2011), le CAPES
externe de Mathématiques reste marqué par un effectif insuffisant en regard du nombre de postes offerts.
La session 2012 n’a pas permis de surmonter l’effondrement vécu en 2011, résultant notamment de
l’évolution des conditions d’inscription (décret 2009-915 du 28 juillet 2009).
Ainsi, avec une configuration très éloignée de celle que l’on connaissait il y a dix ans, le concours a été
comme l’an dernier extrêmement ouvert. Le jury, conscient des besoins des académies en enseignants
titulaires, a prononcé l’admission de 45% des candidats présents aux épreuves écrites.