Imprimer
Affichages : 7146

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Les règles typographiques
COMPOSITION DES TEXTES SCIENTIFIQUES


Voici un document proposé par les inspecteurs de mathématiques IGEN, GROUPE DES MATHÉMATIQUES.

La composition des textes imprimés, en particulier des textes scientifiques, obéit à un certain nombre de règles, qui étaient connues des typographes. La composition moderne sur ordinateur à l’aide d’un traitement de textes fait que la plupart des textes d’examen sont maintenant composés par des personnes ignorant les règles de la composition typographique. Le but de ce texte est de permettre de rectifier d’éventuelles erreurs typographiques lors des relectures de sujets d’examen, et d’arriver ainsi à une normalisation des sujets de mathématiques.

L’ouvrage de référence en la matière s’intitule : « Lexique des RÈGLES TYPOGRAPHIQUES en usage à l’Imprimerie Nationale »
(éditeur : Imprimerie Nationale) 

 

1. Les polices de caractères

Il vaut mieux dans un texte n’employer qu’une police de caractères pour le texte courant. Avec les traitements de texte usuels c’est la police Times (ou Times New Roman) qui donne la meilleure lisibilité. Dans cette police on emploie trois styles : romain (dit aussi ordinaire), italique, et gras (ou italique-gras).
Pour les mathématiques, on utilise aussi :

En dehors de cas précisés ci-dessus, la composition en italique est essentiellement utilisée dans les formules de mathématiques.

2. Les nombres

Les nombres cardinaux sont en règle générale composés en chiffres arabes. Dans le cas des nombres décimaux, la virgule n’est ni suivie ni précédée d’un blanc.

3. Les unités

Les unités sont représentées par des symboles (et non des abréviations), qui n’ont donc pas à être
suivis d’un point. Ils sont écrits en romain.

4. Les mathématiques

En règle générale, pour écrire des formules et symboles mathématiques, il vaut mieux utiliser l’éditeur d’équations (ou le format mathématique), dans lequel on aura fait les réglages adéquats.
Les réglages par défaut sont (presque) satisfaisants mais ils correspondent aux conventions anglosaxonnes. Il est parfois demandé de composer les sujets d’examen au moyen d’une police de caractères sans empattements (dite sans-serif).

Les formules mathématiques

Les textes mathématiques : en français

 

Sources

 

Articles Connexes