Imprimer
Affichages : 66824

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Maths seconde
Première ES

Second degré

Le chapitre traite des thèmes suivants : second degré, équations, inéquations.

 

Approche historique du second degré

La résolution d'équations correspondants à des problèmes concrèts (partages ou mesure) est un des objectifs majeurs des tous premiers mathématiciens de l'histoire, à savoir des mathématiciens babyloniens et égyptiens.
Des équations du premier et du second degré (où les coefficients sont des nombres donnés) sont déjà résolues avec une méthode générale par les mathématiciens Babyloniens vers 1700 av. J.C et peut être même plus tôt.

Equations du 2ème degré

Equations de degré 3 et plus

Pour les équations du 3ème degré, il faut attendre 1515 avec l'italien Scipio del Ferro (1465-1526) dont les papiers sont cependant perdus.
Par la suite, ses compatriotes Nicolo Tartaglia et Gérolamo Cardano (1501-1576) poursuivent les travaux avancés et les exposent, non sans quelques fourberies (voir le conflit Tartaglia-Cardan)
Pour celles du 4ème degré, c'est l'italien Ludovico Ferrari (Bologne 1522-1565, en 1540), un élève de Cardan, a qui on doit une méthode habile de résolution.

 

 

T.D. : Travaux Dirigés sur le second degré


 

Cours sur le second degré


 

D.S. sur le second degré


 

 

Articles Connexes