Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Classes de Première et terminale
NSI - Numérique et Sciences Informatiques


Une brève histoire de l'informatique


Cette rubrique transversale se décline dans chacune des parties du programme de NSI.

I. Introduction


Comme toute connaissance scientifique et technique, les concepts de l’informatique ont une histoire et ont été forgés par des personnes.

Les algorithmes sont présents dès l’Antiquité, les machines à calculer apparaissent progressivement au XVIIe siècle, les sciences de l’information sont fondées au XIXe siècle, mais c’est en 1936 qu’apparaît le concept de machine universelle, capable d’exécuter tous les algorithmes, et que les notions de machine, algorithme, langage et information sont pensées comme un tout cohérent.

Les premiers ordinateurs ont été construits en 1938 et leur puissance a ensuite évolué exponentiellement. Parallèlement, les ordinateurs se sont diversifiés dans leur taille, leur forme et leur emploi : téléphones, tablettes, montres connectées, ordinateurs personnels, serveurs, fermes de calcul, méga-ordinateurs.

Le réseau internet, développé depuis 1969, relie aujourd’hui ordinateurs et objets connectés.

 

II - Histoire des ordinateurs

1. Machines à programmes externes

1.1 Machines électromécaniques

  • L'allemand Konrad Zuse achève le Z1 en 1938, un ordinateur mécanique en binaire, puis le Z3 en 1941 qui lisait son programme sur une bande perforée.
  • Le Z3 utilisait le calcul en virgule flottante et réalisait 3 ou 4 additions à la seconde.
  • En 1944, L'américain Howard H . Aiken construit l'ordinateur électromécanique Mark I qui pesait 5 tonnes.

 

1.2  Machines électroniques

  • L'apparition des tubes à vides marque le début de l'électronique.
  • John Vincent Atanasoff en 1942 construit la première machine électronique sans l'achever complètement.
  • Entre 1943 et 1945 les Britaniques Max Newmann et Tomy Flowers utilisent les premiers ordinateurs à tubes à vides nommés Colossus pour déchiffrer le code de Lorenz employé par les Allemands.
  • Le premier, Colossus Mark 1, est construit en l’espace de onze mois et opérationnel en décembre 1943, par une équipe dirigée par Thomas “Tommy” Flowers et installé près de Londres, à Bletchley Park : constitué de 1 500, puis 2 400 tubes à vide, il accomplissait 5 000 opérations par seconde
  • Plus rapide, le Colossus Mark II servit notamment pour le lancement surprise du Débarquement.
  • Le célèbre ENIAC de John W. Mauchly et J. presper Eckert est achevé en 1945 et permet avec ses 18 000 tubes à vide d'effectuer des calculs balistiques.
  • L'ENIAC (acronyme de l'expression anglaise Electronic Numerical Integrator And Computer) est  construit pour être Turing-complet. Il peut être reprogrammé pour résoudre, en principe, tous les problèmes calculatoires.

 

EniacENIAC (Electronic Numerical Integrator And Computer) à Philadelphia, Pennsylvania.
Glen Beck (au fond) et Betty Snyder (premier plan) programment l'ENIAC au building 328 dans le "Ballistic Research Laboratory (BRL).

 

2. Machines à programmes enregistrés

  • En 1948 apparaissent les premières machines à programmes enregistrés, ancêtres directs des ordinateurs actuels. Les données et programmes résident en mémoire.
  • Ces machines sont basés sur les travaux de Mauchly, Eckert et von Neumann.
  • Au début des années 1950 apparaisent les premiers ordinateurs commerciaux avec IBM, DEC et Bull (en France depuis 1931).

 

3. Du mini-ordibateur à la micro-informatique

3.1. Miniaturisation

  • Le transistor apparaît en 1947 à la place des tubes à vide et on commence à le fabriquer à faible coût au milieu des années 1950.
     
  • Le circuit intégré apparaît en 1958.
     
  • En 1971 le premier microprocesseur voit le jour, c'est l'Intel 4001. L'informatique s'ouvre alors aux particuliers.
     
  • De multiples machines sont commercialisées : l'Altair 8008, l'Apple II (1977), l'IBM PC (1981), le ZX 81 (1981), le commodore 64 (1982), le Macintosh (1984) ...
     
  • Le ZX 81 est considéré à son époque comme le premier ordinateur familial en kit en France, sa résolution et sa capacité mémoire (1 ko) ne permettait pas énormément de prouesses au niveau des jeux.

 1280px Sinclair ZX81

 

II.  Histoire du langage informatique et des systèmes d'exploitation

II.1. Langages

  • Après le premier compilateur conçu en 1951 par Grace Hopper, le langage Fortran (FORmula TRANslator) est spécifié en 1954 et achevé en 1956 par John Backus. C'est le premier langage dit de haut niveau. Il est utilisé pour le calcul scientifique, encore de nos fours.
     
  • Suivent ensuite : le Lisp, le Cobol et le Basic en 1964.
     
  • Puis de 1970 à 1980 : le C (1972), le ML (1973) dont est issu Caml, Ada (1983) et C++ (1986).
     
  • La première version de Python date de 1991 (Guido van Rossum) et JavaScript a été publié en 1995.
      
  • On peut observer sur ces sites les différents langages utilisés par les programmeurs. Les trois premiers sont en 2019 : JavaScript, Python et Java.

II.2. Et les systèmes d'exploitation

  • Au milieu des années 1960, chaque constructeur développe son propre système d'exploitation : OS/360, puis MSV chez IBM, système Unix (1970) chez AT&T (Bell ...)
     
  • MS-DOS écrit par Microsoft pour IBM s'impose. Il est suivi par Windows en 1985.
     
  • En 1984 Richard Stallman (ancien au MIT) débute la création du système GNU et promeut le mouvement du logiciel libre.
     
  • Le 27 septembre 1983, Richard Stallman dévoile son projet de développer un système d’exploitation compatible UNIX appelé GNU — acronyme récursif (la forme développée du sigle contient sa forme réduite) qui signifie en anglais « GNU’s Not UNIX » (littéralement, « GNU n’est pas UNIX ») , en invitant la communauté hacker à le rejoindre et participer à son développement.

 

 

II.3. Compléments

Voici quelques dates importantes dont vous trouverez des développement sur la page : http://www.histoire-cigref.org/blog/langage-informatique-savoir-coder-une-longue-histoire/

Histoire du language informatique

 

 

3. Une frise

Je vous propose de compléter une frise chronologique, tout au long de l'année en utilisant par exemple l'outil suivant :

 

 

Articles Connexes